Accueil

Du mercredi 8 au samedi 18 mars 2017

Programme EN LIGNE
> Format PDF
à très bientôt dans les salles du Navire pour cette
18ème édition sur le cinéma espagnol et latino Américain.
Un festival
qui allie une programmation de films récents et classiques, des rencontres et des débats avec des réalisateurs et des spécialistes, des expositions, des concerts, des journées thématiques, des séances scolaires dans le cadre du dispositif « Lycéens et apprentis au cinéma », une soirée ciné-tapas conviviale qui remporte toujours un franc succès, et l’élection du Coup de cœur du public.

Un grand merci au Cinéma Le Navire de Valence pour son implication et son accueil, à notre public pour l’intérêt qu’il porte au festival et à nos partenaires sans qui cette aventure ne serait pas possible.

Le coup de cœur 2017 va au film L’Olivier !
Merci à tous et à toutes pour votre participation

 

 

 

 

 

©Regards Valence

Soirée de clôture Ciné-tapas
Samedi 18 mars 2017
VOIR LES PHOTOS

 


Presse

© Le Dauphiné Libéré

ARTICLE DU DAUPHINE LIBERE
Succès pour les rythmes espagnols

Lundi 15 mars 2017
LIRE L’ARTICLE PDF


© Le Dauphiné Libéré

ARTICLE DU DAUPHINE LIBERE
Lundi 13 mars 2017
> LIRE L’ARTICLE PDF

 


MP Bossan © Radio France

L’invité de France Bleu Drôme Ardèche Midi
Marie-Pierre Bossan, Présidente du Festival Regards sur le cinéma espagnol et latino-américain
Par Christophe Bernardle mardi 7 mars 2017
> (RE)ECOUTER


Les invités 2017

Sonia Kerfa
Jeudi 9 mars

Christelle Guignot
Jeudi 9 mars

Javier Gutiérrez
Samedi 11 mars

Nina Faure
Dimanche 12 mars

Georgi Lazarevski
Mardi 14 mars à 20h

Magali Kabous
Jeudi 16 mars

Adrián Saba
Vendredi 17 mars à 20h

Gustavo Borjas
Vendredi 17 mars à 20h

PLUS D’INFOS

Javier Gutiérrez : Invité d’honneur des Regards 2017
Nous aurons cette année le plaisir de recevoir l’acteur espagnol Javier Gutiérrez, devenu depuis quelques années l’un des acteurs majeurs du cinéma espagnol.
Samedi 11 mars
17h30 : L’olivier de Iciar Bolláin (2016)
20h30 : 1898 : Les derniers des Philippines de Salvador Calvo (2016).